C'est un peu la question que l'on se pose lorsque l'on voit la dernière campagne de pub de Gilette. Terminé le culte "La perfection au masculin-iiin!" Bienvenue au jeune cadre français dynamique, tout droit sorti de sa "GRANDE école de commerce" où on lui a appris que de toute façon, c'est lui le meilleur, il fait partie de l'élite.

Apriori, un petit repositionnement de Gilette, plus jeune, plus frenchy, pas beaucoup plus osé, mais un plutôt décalé, en accord avec la cible.